Besoin d'aide ?

Genèse
de la marque

Découvrez comment tout à commencé....

1999

Fort d’une expérience de 15 ans dans le commerce de produits de nettoyage industriels, Erik BERNISSON rachète l’entreprise de son employeur.

2006

Pendant 7 ans, il ne cesse d’innover. Il image, crée et commercialise des solutions chimiques correspondant aux besoins des clients dans les domaines aussi variés que la mécanique, les hôpitaux et le secteur agro-alimentaire : peinture de signalisation routière applicable sur chaussée mouillée, lingette de rénovation d’intérieur de véhicule, traitement de surface anti-salissure pour le verre, mais aussi dépôts de brevet pour poche de stomi, etc...

Puis un jour, une idée : « on sait faire depuis longtemps des produits de nettoyage et de brillance de surface, mais séparément. Et si j’inventais le lien absolu permettant de réaliser le produit total, celui qui synthétiserait tout… »

Enlever les peintures fanées, faire briller des surfaces, extraire le goudron, et détacher les matières synthétiques seront à priori les capacités chimiques les plus faciles à réunir. Mais vouloir aussi désoxyder, enlever les traces de calcaire et lustrer durablement, le tout utilisable à mains nues et sans abîmer, ni tâcher les surfaces, génèrera un chantier qui occasionna pendant de nombreux mois des désillusions quotidiennes.

2007

Sous un soleil de plomb, dans le sud-ouest de la France, Erik se lance dans un essai de plus… peut-être le 2000e depuis un an. La lingette en main, le nettoyage commence. Deux minutes après, verdict : non, ça n’est pas bon… il semble clair que le pari ne pourra pas être tenu. Force est d’admettre que le projet doit s’arrêter.

Juin 2007, dépité, Erik jette un dernier regard au prototype… Mais là, en une seconde, il visualise enfin le principe de liaison ! Une idée farfelue de plus, se dit-on. Mais Erik BERNISSON demande cette ultime modification pour un dernier prototype. 20 minutes plus tard, sous les yeux ébahis des techniciens présents, cela fonctionne !

2008

Quelques mois plus tard, le produit recevra le prix de l’innovation et en Mars 2008, il sera présenté au salon de l’auto de Genève sous le nom de : VULCANET.

2014

Nouvelle évolution de VULCANET. 

Nouveau Packaging.

2021

Si 2020 a été une année particulière à bien des égards pour le secteur économique, Vulcanet Company a traversé cette période en réalisant 20% de chiffre d'affaires supplémentaire par rapport à 2019.

Une belle performance durant une période où tous les salons, lieux de lien indispensables pour créer du lien avec la communauté pour faire connaître les produits, ont été annulés. Erik Bernisson, fondateur de Vulcanet, a donc décidé de prendre plusieurs virages, tant dans sa communication que ses cibles client. Première étape, engager trois jeunes talents spécialistes de la communication sur les réseaux sociaux.

En parallèle, le site internet VULCANET.SHOP a opéré une refonte, tandis que des produits répondant à des nouvelles demandes ont fait leur apparition, telle une boîte de nettoyage spécifique aux utilisateurs drones, ou encore un nouveau packaging vélo crée en collaboration avec l'ancien cycliste champion du monde Laurent Jalabert.

Résultats, chiffre d'affaires en hausse, près de 10 nouveaux clients conquis par jour, 333 produits vendus par jour en moyenne et 2245 points de vente en France.